Un dealer parisien jugé à Marseille : « On m’a dit qu’à Toulon on pouvait vendre et que c’était mieux payé qu’à Paris ».

Faute de main d’oeuvre, les vendeurs de drogue viennent parfois de loin pour écouler leur marchandise dans les cités de Toulon ou Marseille. Récit d’une affaire jugée lundi en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Marseille.

Lire l’article complet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *