Un an de prison ferme et 150.000 euros d’amende requis au procès de l’effondrement de la scène de Madonna à Marseille

« Ici, ce n’est même pas responsable mais pas coupable, c’est ni responsable, ni coupable, et personne ne change rien ! », lance le procureur, à destination des sept prévenus et de leurs entreprises respectives, dont Live Nation France, la filiale française du géant américain des concerts.
 

Lire l’article complet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *