TEMOIGNAGES. « La parole, on nous la donne pas, on la prend » : des femmes se réapproprient la rue pour dénoncer les violences et inégalités

Sur les murs de Marseille, les messages féministes se multiplient. A coup de collages, de peintures ou de tags, des femmes occupent l’espace public pour briser le silence, dénoncer les féminicides, le harcèlement de rue, les inégalités, les tabous… Le film « J’irai crier sur vos murs » part à la rencontre de ces messagères d’un nouveau genre. Lire l’article complet