TÉMOIGNAGE. « Ma famille peut disparaître du registre civil » : la colère et la tristesse d’Ahmad, un Palestinien réfugié à Marseille

Vivant à Marseille depuis trois ans, Ahmad, un jeune Palestinien de 31 ans, suit de loin avec douleur la guerre Israël-Hamas. Sa famille se trouve encore aujourd’hui sur la bande de Gaza, ne pouvant traverser la frontière égyptienne. Il livre son témoignage pour France 3 Provence-Alpes. Lire l’article complet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *