Dissolution de l’assemblée et législatives: pari risqué, front républicain, délai trop court ? Une politologue nous répond

Après le scrutin de ce dimanche 9 juin 2024, les Français ne s’attendaient pas être appelés aux urnes aussi rapidement. Les 30 juin et 7 juillet, ils vont devoir voter pour élire leurs nouveaux députés à la suite de la dissolution de l’Assemblée nationale annoncée. La politologue Christèle Lagier répond aux questions sur ce scrutin. Lire l’article complet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *