Confinement : 250 personnes de métiers considérés comme « non essentiels » se regroupent pour faire entendre leur voix

Le collectif Nous, essence de la société, qui a vu le jour à Marseille, regroupe des personnes venant d’horizons professionnels différents mais partageant des valeurs communes. Cette crise sanitaire et écologique touche les métiers mais aussi les être humains.

Lire l’article complet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *